=

Le Madrid de la maison d'Autriche




  • Vue générale du palais royal

Fouillons un peu dans l'histoire. Au XVIe siècle, la dynastie des Habsbourg décida de transférer la cour impériale à Madrid. Il reste de cette époque-là quelques-uns des monuments les plus beaux de la ville. Nous vous indiquons quels sont les arrêts indispensables de cet itinéraire à travers les rues étroites typiques du centre historique.


XNous utilisons des cookies pour améliorer l’expérience des utilisateurs. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Pour de plus amples informations.

Le Madrid de la maison d'Autriche


Itinéraire

  • La place Mayor. Cela a beau sembler impossible, c'était à cette époque-là le décor de marchés, de corridas, d'autodafés… C'est un des lieux les plus animés de Madrid. Juste au centre, vous verrez une statue équestre de Philippe III, le roi qui le fit construire. En 1790, il y eut un incendie, dont se réchappèrent la maison de la Panadería, sur la façade de laquelle vous verrez des peintures liées à la mythologie et à l'histoire de Madrid.
  • Le palais de Santa Cruz.En passant par le célèbre arc de Cuchilleros, vous arriverez à ce palais. Bien que ce soit aujourd'hui un siège ministériel, il fut construit pendant le règne de Philippe IV comme prison de la cour.
  • La collégiale royale San Isidro et le collège impérial. Tous deux du XVIIe siècle, vous les trouverez en suivant la rue Imperial jusqu'à la rue Toledo.
  • Restaurant Botín. Continuez votre promenade dans les rues comme la Cava Baja, la place de Puerta Cerrada et la rue Cuchilleros. De nos jours, cette zone populaire est connue sous le nom de « La Latina ». Dans cette dernière rue, vous trouverez le restaurant Botín, qui, selon le livre Guiness, est le plus ancien du monde.
  • Le couvent de Corpus Christi. Il est connu sous le nom de « Las Carboneras ». Il n'a pratiquement pas été modifié depuis le XVIIe siècle. Et mieux encore, on peut y acheter des friandises artisanales faites par les religieuses.
  • La place de la Villa.Vous passerez avant par le marché rénové de San Miguel, où on a toujours envie de déguster un produit ou de prendre quelque chose. La statue de l'amiral Álvaro de Bazán vous accueille sur la place où vous verrez des monuments comme la maison-tour des Lujanes, la maison Cisneros et la maison de la Villa.
  • La cathédrale La Almudena et le palais royal. Et voici « le joyau de la route », la place d'Oriente, avec ces deux monuments emblématique de Madrid. Si vous le pouvez, passez également par la zone de nuit pour la voir illuminée. Jadis, il y avait là un imposant alcazar, qui disparut en proie aux flammes en 1737.
  • Le monastère royal de la Encarnación. Ce fuit la première œuvre baroque de la ville et il conserve une importante collection d'œuvres d'art.

pintando vars:

Le Madrid de la maison d'Autriche


Informations pratiques

Comment faire l'itinéraire:
À pied

Durée approximative:
Réservez une journée pour plus de tranquillité. Si vous n'avez pas le temps, l'itinéraire peut être réalisé en une matinée ou un après-midi.

Conseils et curiosités:
Toute cette partie de la ville est aussi très célèbre en raison des nombreux commerces et tavernes traditionnelles parmi lesquels vous avez le choix. Ça vous dirait de prendre un bon petit apéritif dans l'une d'entre elles ? Saviez-vous que les monarques avaient fait construire des tunnels secrets qui reliaient l'alcazar aux différents endroits ? L'un d'eux conduisait à l'église San Gil, où étaient baptisés les princes et les infants. De fait, selon les légendes, des fantômes et des lutins se cachent dans les toits, les chambres secrètes et les passages de cette zone. Turismo de Madrid (vous trouverez un office du tourisme sur la place Mayor) organise des visites guidées et théâtralisées dans la zone. Très recommandables.


En savoir plus >