=

Route des châteaux et des batailles de Jaén




  • Vue partielle de la muraille du château de Baños de la Encina

Un parcours jalonné d'anciennes forteresses témoins de hauts faits militaires de l'histoire, comme la guerre entre Carthaginois et Romains, entre musulmans et chrétiens à la Reconquête, ou entre Français et Espagnols pendant la guerre d'Indépendance.


XNous utilisons des cookies pour améliorer l’expérience des utilisateurs. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Pour de plus amples informations.

Route des châteaux et des batailles de Jaén


Itinéraire

  • Despeñaperros. C'est en pleine Sierra Morena qu'a eu lieu la bataille de las Navas de Tolosa (1212). Vous y trouverez les ruines des châteaux de Castro Ferral (Santa Elena), Navas de Tolosa (La Carolina) et Vilches, qui abrite également les vestiges de celui de Giribaile.
  • Linares. Vous pouvez y visiter les ruines du château de Santa Eufemia, près de l'ancienne Cástulo, l'une des villes d'Andalousie les plus prospères de l'Antiquité. La Tobaruela abrite quant à elle un château-palais datant du XVe siècle.
  • Baños de la Encina. À une vingtaine de kilomètres de Linares, on y trouve un château du Xe siècle qui conserve ses 14 tours crénelées ainsi que son grand donjon.
  • Bailén. Elle se trouve à quelque 10 kilomètres. C'est dans les plaines qui l'entourent que Napoléon subit sa première défaite importante en Europe. De là, vous entrerez dans la plaine de Jaén, caractérisée par ses vastes oliveraies.
  • Andújar. Au bord du Guadalquivir, elle conserve une partie de ses remparts médiévaux.
  • Arjonilla et Arjona. Elles sont situées à environ 20 kilomètres. La première se distingue par son château du Trovador Macías, tandis qu'Arjona, berceau du premier roi de la dynastie des Nasrides de Grenade, montre les vestiges de ses remparts d'origine arabe.
  • Lopera. Vous y trouverez un château du XIIIe siècle. Dans la localité voisine de Porcuna se dresse l'imposante tour de Boabdil.
  • Jaén. Sur le chemin, à environ 45 kilomètres, vous pourrez visiter les vestiges du château du Berrueco. Jaén, quant à elle, est dominée par le château de Santa Catalina, une ancienne casbah arabe.
  • Torredonjimeno et Martos. La première possède un château musulman, tandis que la seconde, surnommée la capitale de l'olivier, conserve des restes des châteaux de la Peña et la Villa.
  • Alcaudete. Célèbre pour ses « mantecados » et « polvorones » (friandises typiques d'origine arabe). Son château est l'un des mieux conservés d'Andalousie.
  • Alcalá la Real. Son impressionnante forteresse de la Mota constituait une véritable ville musulmane avec son alcazar, sa grande mosquée et ses zones résidentielles et commerciales.

pintando vars:

Route des châteaux et des batailles de Jaén


Informations pratiques

Comment faire l'itinéraire:
En voiture

Durée approximative:
Il est recommandé de prévoir au moins deux jours, car certains châteaux sont situés sur des collines et dans des endroits reculés.

Époque recommandée:
Toute l’année

Conseils et curiosités:
La route des châteaux et batailles se prolonge à travers les provinces de Ciudad Real et Grenade.