=

Route du « Voyage en Alcarria »




  • Les remparts de Brihuerga

Ce parcours reproduit l'itinéraire réalisé, en 1946 et pendant 10 jours, par l'écrivain Camilo José Cela, prix Nobel de littérature. C'est ce voyage qui a inspiré son célèbre livre « Voyage en Alcarria ». Vérifiez quels sont les arrêts essentiels de cette zone de Guadalajara. Écrivez vos propres étapes.


XNous utilisons des cookies pour améliorer l’expérience des utilisateurs. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Pour de plus amples informations.

Route du « Voyage en Alcarria »


Itinéraire

  • Guadalajara. Vous pouvez commencer par la capitale de la province. Vous serez charmé par deux de ses palais : celui de l'Infantado et celui des Mendoza, considéré comme étant le premier édifice espagnol de style entièrement Renaissance.
  • Torija. À 18 kilomètres, cette localité se distingue grâce à son château médiéval. De plus, vous trouverez le centre d'interprétation touristique de la province de Guadalajara et le musée du Voyage en Alcarria. Le saviez-vous ? On dit que ce musée est le seul au monde consacré à un livre.
  • Brihuega. Une déviation de 18 kilomètres vous mènera à ce qu'on connaît sous le nom de « Jardin de l'Alcarria » en raison de ses vergers et ses jardins. Vous aimerez ses grosses maisons de la Renaissance, son château, la muraille et les arcades médiévales.
  • Cifuentes. Après avoir parcouru 22 kilomètres, nous vous recommandons de découvrir sa place Mayor avec ses arcades, ainsi que le château médiéval, construit par l'infant et poète don Juan Manuel.
  • Trillo. Cela vaut la peine de visiter sa cascade ou la maison des Molinos. Aux alentours se trouvent les ruines (non visibles) de son ancien monastère. Une donnée curieuse : ce monument a été vendu en 1930 au magnat W.R. Hearst.
  • Sacedón. À partir de là, l'idée est de longer pendant 30 kilomètre le cours du Tage, les barrages d'Entrepeñas et Buendía (connus comme la « Mer de Castille ») jusqu'à Sacedón. À Córcoles, à environ six kilomètres, se trouvent les vestiges du monastère cistercien de Monsalud.
  • Zorita de los Canes. À environ 21 kilomètres, vous pourrez voir les ruines de son château médiéval et son intéressant parc archéologique de Recópolis.
  • Pastrana ville ducale. À 12 kilomètres, ne manquez pas son palais ducal, où vécut enfermée les dernières années de sa vie la princesse d'Éboli sur l'ordre de Philippe II.

pintando vars:

Route du « Voyage en Alcarria »


Informations pratiques

Parcours total:
Le circuit proposé fait de l'ordre de 200 kilomètres. Il peut cependant être complété par d'autres haltes. La façon la plus fidèle de le reproduire serait de le faire à pied, mais la bicyclette et la voiture sont également possibles.

Comment faire l'itinéraire:
À pied, À bicyclette, En voiture

Époque recommandée:
Printemps

Conseils et curiosités:
Les températures peuvent être très froides pendant l'hiver, c'est pourquoi la meilleure époque pour la route est le printemps, lorsque les rivières et les sources regorgent. Prenez des vêtements confortables, adaptés au tourisme rural. En plus des monuments proposés, ne perdez pas de vue les paysages de la zone. Vous trouverez plusieurs miradors avec des vues sur les rivières. Sentez l'odeur du romarin et du thym. Sur la « mer de Castille », vous pouvez pratiquer la voile et le canoë-kayak. Organisez une excursion au parc naturel de l'Alto Tajo. Quelques-unes de ces localités comme Pastrana organisent des festivals dans une ambiance médiévale et Renaissance. Ces localités sont également célèbres pour leurs travaux d'artisanat. À l'heure du déjeuner, goûtez des plats typiques comme la soupe du berger, les migas (ragoût de pain frit aux lardons), les gachas (bouillies) ou le morteruelo (pâté de gibier). Et, bien sûr, ne partez pas sans avoir goûté son produit vedette : le miel d'Alcarria.


En savoir plus >